Paroles perdues : lettres de protestation canadiennes-japonaises des années 40 | Musées numériques Canada
Un paquet de documents aux tons sépia sur un bureau avec un album aux tons sépia et une photo en noir et blanc de personnes

Paroles perdues : lettres de protestation canadiennes-japonaises des années 40

Nikkei National Museum & Cultural Centre 2021

Dans les années 1940, des membres de la communauté canado-japonaise ont vu leurs biens saisis et vendus par le gouvernement canadien sans leur consentement. Puisant dans une collection de plus de 300 lettres de protestation contre cette injustice, l’exposition Paroles perdues raconte l’histoire de l’internement et de la dépossession de ces personnes pendant la Seconde Guerre mondiale. Ce faisant, elle explore également les thèmes de la citoyenneté, de la justice et de l’égalité des droits de manière puissante et émouvante.